• Créé avec Web Acappella ™ version gratuite •Cliquez ici pour en savoir plus
 
Tél. : 04 50 34 95 77 - Mèl : bib.samoens@orange.fr
Adresse postale : Médiathèque municipale, Le Petit Bellevue, 4, route de Taninges, 74340 Samoëns
Historique
 
Il y a un peu plus d'un siècle, la Société de Secours Mutuel de Samoëns créait, avec le Maire de l'époque, un système de prêt de livres aux malades et aux blessés. Plus près de nous, la bibliothèque paroissiale proposait au presbytère quelques rayonnages bien garnis. Mais, face à la demande des enfants scolarisés qui avaient besoin de documents, et des adultes qui souhaitaient un plus grand choix d'ouvrages, les enseignants et les responsables de la Société des Maçons travaillèrent sur un projet de bibliothèque, appuyés par le conseil municipal. Nous sommes alors en 1980. Après de nombreuses péripéties et démarches, le projet voit le jour grâce à une action du contrat de Pays de Samoëns et à des aides glanées auprès du Ministère de la Culture. Un groupe de bénévoles plein d'ardeur et d'enthousiasme s'attelle à la tâche et reçoit les premiers lecteurs dans une salle du château de la Tour en juillet 1984. Plus de 2000 ouvrages sont alors à la disposition du public. Achats, dons...tout devient trop étroit... Un promoteur généreux fait alors cadeau d'un local de 120 m² au rez-de-chaussée de l'immeuble Le Septimontain, au centre du village. La bilbiothèque ouvre en janvier 1985 avec, à cette époque, 6000 livres. La Bibliothèque du Département met à disposition 400 ouvrages dont des dictionnaires et des encyclopédies à titre définitif. La bibliothèque est assidûment fréquentée par les scolaires et les adultes, tant Septimontains que vacanciers. Devant l'ampleur de la tâche, une employée est recrutée à mi-temps. Devenu adulte, "l'enfant bibliothèque" prend son indépendance vis à vis de la Société des Maçons dont elle dépendait depuis sa création.
 

La bibliothèque associative
 
L'association "Bibliothèque de Samoëns" créée en 1998 et présidée par Mme Claude Philippon compte onze bénévoles chargés de s'occuper, avec les salariées, de l'accueil du public et des classes, des animations et de l'achat de documents. Jusqu'en janvier 2011, l'association employait Melle Pascale Riondel, et la mairie employait depuis 2007 Melle Lolita Rousset, assistante qualifiée du patrimoine et des bibliothèques.
 

En janvier 2011....
 
La bibliothèque de Samoëns, implantée au rez de chaussée de l'immeuble Le Septimontain, dans un local trop sombre, devenu trop exigü, et dont l'accès était inadapté aux personnes handicapées, a vécu de grands changements entre décembre 2010 et janvier 2011 :
 
Afin d'améliorer le service au public, la commune de Samoëns s'est investie dans un projet de médiathèque
et s'est dotée d'un local de 328 m2. Afin de développer cette nouvelle structure et de la pérenniser dans le temps, le conseil municipal a approuvé sa municipalisation à partir du 1er janvier 2011 (délibération n° 2010-03-03).
L'association "bibliothèque de Samoëns" est toujours active mais sous le nom de "Crioulivres". Elle est partenaire du personnel de la médiathèque municipale en participant à son fonctionnement. Les bénévoles de l'association participent :
- à l'accueil et l'information du public par la tenue de permanences lors des plages d'ouverture de la médiathèque,
- aux opérations de prêts/retours de documents,
- au choix des ouvrages,
- à l'animation et la promotion de la médiathèque,
- à l'accueil des classes et groupes divers.
 
Le déménagement et l'installation au Petit Bellevue se sont déroulés en décembre 2010 et janvier 2011.
 

La médiathèque
 
Tout comme l'ancienne bibliothèque, la médiathèque est ouverte 14 h. par semaine pour l'accueil du public et 5 h. pour l'accueil des élèves des écoles publique et privée : neuf classes en tout viennent à la médiathèque pour choisir des livres et prendre goût à la lecture.
 
Situation
La médiathèque municipale de Samoëns est située au rez de- chaussée d'un immeuble de logements, Le Petit Bellevue. Implantée à l'entrée du village, près du centre ville, elle est proche du collège et de l'école publique et accessible aux personnes handicapées, aux personnes âgées, aux poussettes... puisqu'elle est de plain pied.
Tel qu'il a été prévu, l'aménagement de la médiathèque permet d'accueillir les usagers dans un cadre agréable et fonctionnel. Le nouveau local, beaucoup plus grand que l'ancien, est découpé en plusieurs zones ouvertes les unes sur les autres, chacune bénéficiant d'un mobilier adapté aux usages, aux publics (enfants, adultes) et aux supports présentés. L'aménagement intérieur de ce vaste local améliore considérablement les conditions d'accueil du public : plus de confort, plus de place, un mobilier adaptable lors de la réception de groupes, et .... une gestion informatisée du prêt de livres ! Et oui ! Fini les cartes en papier !
 
Collections
La médiathèque compte près de 9 000 livres : romans, bandes dessinées, mangas, documentaires, livres "Savoie", albums, contes, etc. Elle propose également à son public des revues, des DVD (collection en cours de création), et une collection de 250 CD de musique prêtés par la Bibliothèque départementale.
 
Animations
Outre le service de prêt de livres, de CD et de DVD, la bibliothèque est animée par des évènements ponctuels qui, sans la bonne volonté et la motivation de l'équipe de bénévoles, n'auraient certainement pas lieu : expositions artistiques ou pédagogiques, accueil d'auteurs dans le cadre d'Esperluette (salon du livre de Cluses), de Lettres-Frontières, ou d'auteurs locaux (Patrick Breuzé, Mickaël Meynet, Colette Gérôme).
Enfin, au cours de l'année, un concours de contes est organisé en collaboration avec M. Farinella, professeur de français au Collège André Corbet.
 
Équipement informatique
 
Informatisation du fonds et du fonctionnement
Après un an de travail, l'informatisation du fonds documentaire de la bibliothèque est terminée. Un des principaux avantages de la gestion informatisée d'une bibliothèque est l'amélioration des services aux lecteurs : les tâches des bibliothécaires étant informatisées, elles prennent moins de temps et permettent une disponibilité plus grande pour l'accueil, l'accompagnement dans les recherches, les animations. S'ajoute à cela une amélioration de la gestion des prêts, retours, retards, réservation des documents, qui deviennent plus rapides et plus efficaces. Enfin, l'informatisation de la bibliothèque entraine une meilleure rotation des collections, et une réduction du temps d'attente aux moments d'affluence. Les recherches sont plus faciles, plus rapides et plus complètes.
 
Le public bénéficie de nouveaux services
 
Catalogue en ligne
Le public peut consulter et interroger le catalogue de la bibliothèque depuis chez lui sur Internet (OPAC Web). Les abonnés peuvent consulter leur compte (nombre de livres empruntés, retards éventuels, réservations), vérifier la disponibilité d'un livre, faire des demandes de réservation et des commentaires sur les documents. Ce service représente un gain de temps pour le lecteur qui, lorsqu'il se rend à la bibliothèque, est assuré de la présence du document qu'il désire.
 
Site Internet
Le site Internet est en service depuis la fin de l'année 2007. Le public peut y trouver les horaires d'ouverture, les coordonnées, un historique, une présentation des collections et des lieux, des informations sur les animations régulièrement mises à jour, la liste des nouveautés. Depuis la page d'accueil du site Internet, les visiteurs peuvent accéder directement au catalogue de la bibliothèque.
 
Espace public numérique à la médiathèque
Jusqu'à ce jour, la bibliothèque ne proposait pas d'accès Internet au public. Dans le cadre de l'informatisation et du projet de médiathèque, quatre postes réservés au public ont été installés dans le local du Petit Bellevue : un poste destiné aux recherches documentaires sur l'OPAC, et trois autres donnant accès à Internet et à des logiciels de bureautique.
Une charte définit les conditions d'accès et d'utilisation de l'espace public numérique.
 

Une bibliothèque, c'est finalement bien sympathique !
 
La bibiothèque est aux yeux de certains un lieu austère où l'on ne peut pas dire un mot, un lieu sérieux et strict renfermant des livres sur des rayonnages. Bien qu'étant un cliché aujourd'hui dépassé, cette image des bibliothèques reste ancrée dans quelques esprits. Or, la médiathèque du Petit Bellevue est un lieu convivial, un lieu d'échange et de lien social. Elle permet à chacun de trouver son bonheur, et donne accès aussi bien à la culture qu'à l'information, à l'apprentissage, à la détente et aux loisirs.
Historique de la bibliothèque
Originaire du village de Vercland, François Désarnod a intégré dès sa prime jeunesse le milieu des associations de Samoëns. A l’école de la Société des maçons, qu’il a fréquentée dès l’âge de sept ans, il a acquis des techniques professionnelles et il a pu ressentir toute la solennité qui entourait, à Samoëns, les plus hautes valeurs républicaines.
Habitant Vallon d’En Bas et exerçant le métier de géomètre, il a choisi de conserver le mode de vie de ses aïeux en consacrant beaucoup de temps à la ferme où il entretenait quelques têtes de bétail...
Mais c’est pour son amour des notes que François sera le plus connu. Joueur de clarinette au sein de la Fanfare du Gros Tilleul, rompu à de longs et exigeants exercices de solfège, il faisait l’admiration de ses pairs par sa grande maîtrise de la lecture musicale…
 
Témoin de la deuxième guerre mondiale et des violents affrontements qui ont secoué la Haute-Savoie sous l’occupation, François Désarnod fut désigné, à la libération, comme responsable politique de la commune. Tour à tour membre du comité de Libération Nationale et élu municipal, il a occupé jusqu’en 1947 le siège de Maire adjoint de Samoëns. En pleine période de reconstruction et d’expansion touristique, aux côtés du Maire André Corbet, l’homme public sût faire figure de sage, inspiré par des valeurs d’ouverture, de tolérance et de franchise. Il était aussi un observateur averti de la vie politique locale, doué d’une très grande intelligence de l’opinion septimontaine.
 
En 1947, François Désarnod délaissait le Conseil Municipal pour se consacrer au monde associatif. Déplorant les rivalités qui opposaient les anciennes sociétés musicales de La Jeanne d’Arc et du Gros-Tilleul, il fut, à l’aube des années 1950, le grand promoteur de l’Harmonie Municipale de Samoëns. Au sein de cette jeune association, rendant à la pratique musicale ses lettres de noblesse, il a déployé une immense énergie à réunir, rassembler et réconcilier ceux qui devaient l’être. Président, vice-chef d’orchestre et compositeur à ses heures, il a écrit, toute sa vie durant, des dizaines et des dizaines de pages de mélodies. Héritier des plus hautes traditions musicales du pays, il affectionnait les airs de danse et était animé, se rappelle-t-on, d’une intarissable envie de jouer.
 
En responsable dévoué, il a dirigé l’harmonie pendant plus d’un quart de siècle et a été appelé à participer activement à l’organisation de trois éditions du Festival des musiques du Faucigny, constituant autant de rassemblements populaires majeurs.
 
Texte
Service du patrimoine
François Désarnod
la culture au service de l’harmonie
 
Homme de sincérité et de convictions, profondément dévoué à la vie de sa communauté, François Désarnod (1903-1988) a été l’une des figures emblématiques de la vie culturelle à Samoëns au vingtième siècle.
Mais qui est François Desarnod ?
François Desarnod. Source : archives communales de Samoëns
Association partenaire de la médiathèque municipale
HISTORIQUE
EXPOSITIONS
INFOS PRATIQUES
 
CATALOGUE EN LIGNE
ACCUEIL
ANIMATIONS
 
DERNIERS ACHATS